Un projet d’urbanisme exemplaire pour la reconversion d’un quartier de Vernier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Depuis la pose de la première pierre du nouveau quartier Coupe Gordon-Bennet, dans la commune de Vernier, de nouveaux chantiers sont lancés un peu partout en Suisse reprenant les principe de reconversion d’espaces urbains. Le 19/04/2010 dernier, en présence du conseillé d’État Mark Muller, le maire de Vernier Thierry Cerrutti et le conseiller administratif Yvan Rochat, cette cérémonie place Genève dans une nouvelle ère avec ce projet de construction novateur, le premier quartier de Suisse romande développé et construit selon les principes du développement durable.

Reconversion exemplaire d’un site d’exploitation industriel appartenant à Implenia, ce nouvel éco-quartier sera achevé en 2013, comptera 277 logements, dont plus de 30% à loyer modéré, et 13′400 m² d’espace destiné aux activités tertiaire. Loin de prétendre à la résolution de la crise du logement, comme l’a indiqué François Dieu, responsable Implenia pour la Suisse romande, ce projet constitue en soi une innovation par sa nature. Effectivement, ce nouveau quartier est développé, planifié et construit à l’aide d’un instrument d’évaluation globale créé par Implenia (GeNab) dans l’optique d’une construction répondant aux critères du développement durable.

Lors de sa conférence de presse, François Dieu confiait aux investisseurs, membres élus de la commune de Vernier, acteurs de la zone industriel et journalistes présents que «  Implenia est un acteur leader de la construction en Suisse et en tant que tel, il est de notre devoir de promouvoir le développement durable. Cette réalisation est un succès à plus d’un titre ; reconvertir un site industriel en un lieu de vie est extrêmement gratifiant, d’autant plus lorsqu’on arrive à privilégier la qualité de vie sous tous ses aspects. Ensuite, ce projet est une réussite pour l’ensemble de notre groupe, puisque toutes les divisions d’Implenia y ont collaboré ». Lors de cette même conférence de presse, M.Muller, qui a fortement appuyé le projet d’Implenia auprès de l’État de Genève fustigeait tout de même la lenteur de la machine administrative dans ce processus de reconversion.

Une étude de faisabilité menée conjointement par l’état de Genève, la commune de Vernier, la fondation pour les terrains industriels de Genève et le propriétaire ayant démontré le potentiel de ces parcelles, celles-ci ont été déclassées en 2006 en zone de développement, c’est-à-dire avec la possibilité d’y construire des logements et des activités tertiaire. Implenia a donc lancé un concours d’avant-projet auquel 11 bureaux genevois ont été invités. Le projet d’urbanisme du bureau LRS Architectes SARL a servi de base à l’établissement zone urbaine.

Le nouveau quartier sera constitué de 5 bâtiments, articulés autour de cours intérieures et reliés par un mail piétonnier central, comprenant 11′300 m² de bureaux à louer, 277 logements, dont 87 HM, et 2′100 m² d’arcades commerciales situées de part et d’autre du mail central, destinées à des commerces et/ou services de proximité. La loi genevoise qui octroie 10% de surface brute de plancher supplémentaire pour tout bâtiment répondant aux normes d’efficience énergétique optimale à permis au promoteur de créer 35 logements de plus, dont 12 à loyer modéré. Les deux immeubles de logements ont été achetés par la SUVA mais la quasi-totalité des 100 logements proposés à la vente est d’ores et déjà réservée. Pour ce qui est du processus de construction lui-même, Implenia a adhéré au programme ECOMAT GE lancé par l’État de Genève, qui vise à préserver les ressources naturelles en utilisant les matériaux recyclés provenant de la démolition de la zone industrielle antérieure.

Anthony Romagné

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »